Non classé

Osez demander de l’aide

9 novembre 2017

Beaucoup de proches aidants se sentent responsables, ils ont l’impression d’être la seule personne qui peut venir en aide à leur proche malade et n’osent pas mettre parfois en avant leurs propres besoins. Il est facile de se laisser envahir par notre rôle de proche aidant. Ce rôle est demandant, il nécessite beaucoup de temps et d’énergie donc il est tout à fait normal de se sentir dépassé. Demander de l’aide n’est aucunement un signe de faiblesse, mais plutôt un acte d’humilité et de courage.

Osez demander de l’aide. Certaines personnes ne proposeront pas leur service par peur que vous refusez leur offre, alors que d’autres croient simplement que leur appui n’est pas nécessaire. Par conséquent, ne supposez pas que l’aide viendra spontanément à vous et prenez les devants. Apprendre à déléguer une ou plusieurs tâches vous aidera à diminuer la pression que vous ressentez. Sensibilisez votre famille et vos proches. Pour obtenir l’appui moral et physique de votre famille, mettez sur papier tout ce que vous faites et identifiez vos besoins pour savoir quoi demander lorsque de l’aide se présente. Pour éviter de vous épuiser, vous devez parfois modifier la façon de prodiguer les soins à votre proche d’où l’importance de sensibiliser la personne aidée. Concrètement celle- doit accepter qu’une personne autre que vous lui donne des soins.

C’est tout à fait normal, recommandé et parfois nécessaire de demander de l’aide. Sachez que vous n’êtes pas seul et qu’il existe beaucoup de ressources (information, soutien psychosocial, répit) pour vous soutenir. N’attendez pas d’être épuisé pour demander de l’aide! Votre entourage peut parfois avoir du mal à comprendre ce que vous vivez. Dans ce cas, tournez-vous vers les groupes d’entraide qui sont là pour vous écouter et vous conseiller.

Visitez notre >> Centre info Parkinson

Simple Share Buttons