Nouvelles

Actualités

Joyeuses Fêtes !

16 décembre 2019

En cette période des Fêtes et à l’aube du Nouvel An, acceptez nos vœux les plus chaleureux, où joie, amour partage et sérénité seront de tous les instants !

L’équipe de Parkinson Bas-Saint-Laurent

 

 

 

Plus de détails +

Coup d’œil sur les avancées de la recherche sur la maladie de Parkinson en 2019

11 décembre 2019

Cette année 2019 s’est avérée particulièrement riche pour les chercheurs travaillant sur la maladie de Parkinson. Que ce soit dans le domaine de la recherche fondamentale (pour acquérir de nouvelles connaissances sur les causes et les mécanismes de la maladie), ou en recherche clinique (directement avec des patients), cette année a apporté beaucoup de pistes d’espoir pour toute la communauté Parkinson.

Pourquoi la recherche sur le Parkinson n’avance pas aussi rapidement que nous le souhaiterions ?

 

Avant de revoir les grandes avancées de la recherche, il est pertinent de comprendre pourquoi la recherche sur le Parkinson avance si lentement. Voici quelques explications:

Tous les patients qui vivent avec la maladie de Parkinson sont différents. Il est donc difficile de développer un médicament qui répond aux besoins de tout le monde.

Beaucoup de recherches cliniques sont en cours et sont porteuses d’espoir. Cependant, tous les ans de nombreux essais concluent à l’inefficacité des traitements testés, et ce, pour plusieurs raisons:

    • Le diagnostic de la maladie de Parkinson ne repose sur aucun test de biomarqueur (ex: prise de sang, imagerie). C’est un diagnostic clinique difficile. Jusqu’à 20% des personnes enrôlées dans les essais n’ont pas un Parkinson classique. Ainsi, ces nouveaux traitements ne leur sont pas destinés et la réponse moyenne sur l’ensemble de la population qui participe à l’étude est négative.
    • La maladie de Parkinson peut être considérée comme plusieurs maladies combinées, qui présente des symptômes et des causes différentes selon les individus. Ainsi, ces nouveaux médicaments testés peuvent fournir une bonne réponse chez certains patients mais être sans efficacité chez d’autres. Encore une fois, la réponse moyenne dans la population peut-être négative.
    • La médecine personnalisée qui vise à donner des traitements individualisés aux patients selon leurs besoins semble particulièrement indiquée pour le traitement du Parkinson. Cependant, mettre au…

Plus de détails +

Journée internationale des bénévoles – 5 décembre 2019

5 décembre 2019

                              

À tous nos bénévoles:

Plus de détails +

Pesticides : Parkinson Québec invité à présenter son mémoire à la Commission parlementaire qui évalue l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement.

30 août 2019

Au cours du mois de septembre, Parkinson Québec présentera les résultats du mémoire « Parkinson et Pesticides. Une causalité établie. Des mesures pour protéger l’ensemble des citoyens » à la Commission parlementaire qui évalue l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement.

En synthétisant l’ensemble de la littérature épidémiologique et toxicologique, Parkinson Québec en conclut que le gouvernement québécois possède désormais des preuves suffisantes pour intervenir immédiatement dans les domaines suivants :

  • Indemnisation des professionnels de l’agriculture atteints par la maladie Parkinson.
  • Protection des citoyens
  • Aide à la transformation de l’agriculture
  • Sensibilisation du grand public et des professionnels de la santé.

Le gouvernement précédent avait déjà reconnu l’association possible entre la maladie de Parkinson et l’exposition aux pesticides. Aidons le gouvernement actuel à prendre les bonnes mesures qui protégeront les générations futures du Parkinson et qui assisteront les personnes déjà touchées.

Nous vous rappelons que votre aide est importante et que toute action de votre part peut faire la différence :

Plus de détails +

Invitez-vous dans le débat sur l’impact des pesticides sur la santé publique

12 juillet 2019

Au mois de septembre 2019, le gouvernement tiendra une commission parlementaire pour évaluer l’impact des pesticides sur la santé publique et l’environnement.

Cet enjeu sociétal majeur ne peut être traité que par des politiciens, des scientifiques et des lobbyistes. Tous, nous avons une voix qui ne s’exprime pas que tous les 4 ans lors des élections. Notre action citoyenne et communautaire peut faire une différence pour faire reconnaître la causalité entre l’exposition aux pesticides et le développement de la maladie de Parkinson.

Que vous soyez atteint par la maladie, ancien agriculteur, ex-employé de l’industrie des pesticides, femme au foyer qui veut protéger ses enfants ou tout autre, inscrivez-vous à notre groupe d’action citoyenne.

Nous communiquerons avec vous pendant l’été pour participer à des actions de revendications politiques locales. Vous avez tous un potentiel d’impact sur votre réalité sociale.

Plus de détails +

Visitez notre >> Centre info Parkinson