Nouvelles

Activité

Se choisir et se réinventer

4 juin 2020

Qui est Manon Roussy?

Une Nord-Côtière de 48 ans qui est une amoureuse, une maman, une sœur, une amie et une infirmière en santé mentale (encore saine d’esprit…hahaha!).
Ceux et celles qui me connaissent bien savent que j’aime rigoler et faire rire tout le monde.

Mon témoignage arrive dans un moment de ma vie où j’ai décidé de me choisir, de mettre mes limites et d’arrêter d’avoir peur de ne plus être capable de faire comme « avant » au contraire je peux et je veux faire mieux et me réinventer.

J’ai toujours été une femme qui contrôlait tout dans sa vie. J’allais au-devant des autres, j’aimais être au front, j’étais hyperactive, indépendante et j’ai toujours été de nature entreprenante. Petit à petit les symptômes de la maladie de Parkinson se sont manifestés (entre 40 et 45 ans) et ma personnalité, et mon train de vie ont été impactés.

Ceux et celles qui me connaissent bien, me questionnaient au sujet de ma démarche qui semblait plus laborieuse en après-midi et en fin de journée (rigidité côté gauche, claudication, pied gauche qui traîne). J’avais même mentionné à ma collègue que je marchais comme une femme saoule en riant…
Ce que je ne disais pas c’est que je me questionnais sur mon état physique et sur tout ce qui me rendait anxieuse, irritable et insomniaque. Je faisais des « pactes » avec le diable la nuit et je pouvais adopter « 75 positions » pour diminuer la bougeotte dans ma jambe gauche et surtout les crampes dans le mollet et j’en passe…

 

La recherche du diagnostic

 

Après plusieurs années à me plaindre à mon médecin de famille qui me disait que j’étais une anxieuse, que c’était la cause de mon insomnie et qu’il avait tout tenté au niveau des examens et des médications…  J’ai décidé de prendre une consultation en neurologie pour que je…

Plus de détails +

Le Défi Vélo revient dans une formule virtuelle

3 juin 2020

En solidarité le Samedi 22 août 2020 ou à la date de votre choix.

Le Défi Vélo a été ajusté dans une toute nouvelle formule virtuelle afin que vous puissiez tous continuer à « Pédaler ensemble pour Parkinson Québec« , comme vous le faites avec courage et plaisir chaque année.

Cette année, c’est sous la présidence d’honneur de M. Alain Champagne, Président du Groupe Jean Coutu que cette 10e Édition du Défi Vélo verra le jour, sous une forme virtuelle exceptionnelle.

Chez Parkinson Québec, nous comptons sur votre fidélité lors des collectes de fonds pour poursuivre notre mission d’accompagner les gens touchés par la maladie de Parkinson, c’est pourquoi nous tenons à vous remercier d’être là, avec nous.
Il n’y aura vraisemblablement pas de grand rassemblement cet été, mais grâce à ce Défi virtuel, vous pourrez, en tant que cycliste, vous engager  auprès de la communauté Parkinson, à votre façon, pour amasser des fonds.

 

4 nouvelles formules

 

Voici quelques suggestions pour participer à ce Défi Vélo, à vous de choisir la formule qui vous conviendra le mieux :

✳️ En vous fixant un objectif et cumuler les kilomètres lors des sorties durant toute la saison.
✳️ En organisant une sortie spécifique (le 22 août par exemple) et en pédalant en fonction du défi choisi (40 km, 60 km, 90 km ou 150 km).
(Nous vous partagerons les circuits tracés prévus au préalable pour l’édition 2020).
✳️ En organisant une sortie en équipe (le 22 août par exemple) respectant le nombre de participants autorisés (10 cyclistes ou moins).
✳️ En accumulant les kilomètres en vélo d’appartement, pour atteindre le défi choisi (40km, 60 km, 90 km, 150 km).

Peu importe la formule choisie, nous vous invitons à partager vos exploits, via les réseaux sociaux pour donner de la visibilité à la cause du Parkinson et ainsi amasser des fonds qui permettront à Parkinson Québec…

Plus de détails +

8 astuces pour diminuer le stress et l’anxiété

7 mai 2020

Le monde entier vit des moments difficiles en raison de la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19). Cette situation engendre pour beaucoup d’entre nous du stress, de l’anxiété et beaucoup d’incertitude. Les personnes vivant avec la maladie de parkinson souffrent souvent également d’anxiété et/ou de dépression.

La pandémie actuelle peut donc entraîner chez elles des épisodes de stress et d’anxiété plus fréquents ou plus intenses que chez le reste de la population.
Alors, comment les atténuer ?

 

1. Établissez une routine

 Avoir une routine est source de sécurité. Donnez une structure à vos journées en établissant un horaire pour le travail, les loisirs, les tâches ménagères, les repas, l’activité physique et le sommeil.

 

2. Tenez-vous occupé

 Être en action permet de garder le moral. Essayez d’alterner et de varier les activités physiques, intellectuelles et de divertissement. Et si vous réalisiez les projets que vous aviez mis de côté à la maison ? Faites le ménage de vos tiroirs, de votre boîte de messagerie, de vos garde-robes. Continuez aussi à faire les activités qui vous plaisent habituellement, comme des mots croisés ou de la lecture.

 

3. Restez informé et suivez les consignes de santé publique

Demeurer informé auprès de sources fiables est une façon de diminuer l’anxiété. Évitez toutefois de regarder les nouvelles en boucle. Le fait d’entendre parler continuellement de la pandémie peut devenir pénible et avoir pour effet d’accroître votre niveau d’anxiété.

 

4. Soyez à l’écoute de vous-même

Demeurez attentif à vos émotions, réactions et préoccupations. Donnez-vous la permission de les exprimer à une personne en qui vous avez confiance. Vous pouvez aussi le faire au moyen de l’écriture et de la création artistique.

 

5. Accordez-vous de petits plaisirs

Vous pouvez par exemple écouter de la musique, prendre un bain chaud, lire un magazine, regarder un bon film, etc. Mais, plutôt que d’opter pour des séries et films tristes,…

Plus de détails +

COVID-19 – Vous n’êtes pas seuls!

6 mai 2020

Covid-19 et distanciation sociale

 

Vos habitudes de vie ont été chamboulées par la pandémie de COVID-19. Le gouvernement a instauré des mesures de distanciation sociale en vue de limiter la propagation de la maladie. Vous devez désormais et pour une durée indéterminée, maintenir une certaine distance physique entre vous et les autres.

Mais maintenir une distance ne signifie pas que vous devez rompre les contacts avec les autres. Au contraire, avec le confinement actuel, il est primordial que vous mainteniez des contacts avec vos proches, vos amis ou d’autres personnes.

1. Servez-vous de la technologie

Utilisez le téléphone, l’ordinateur pour appeler, envoyer des textos, des courriels ou faire des appels vidéo avec votre famille ou vos amis. Faites-leur part de votre ressenti et de vos préoccupations. Dans la mesure du possible, évitez de discuter avec des personnes qui ont une opinion trop négative de la situation actuelle car cela pourrait accroître votre stress et votre anxiété.

 

2. Utilisez les réseaux sociaux

Communiquez avec vos proches à travers les réseaux sociaux. Mais faites attention aux informations erronées qui y circulent. Recherchez des sources d’informations fiables comme la santé publique par exemple et suivez leurs consignes.

 

3. Prenez soin de vos proches

Donnez à vos proches la possibilité de parler de leurs préoccupations par rapport à la pandémie et assurez-les qu’ils peuvent compter sur vous. En effet, en faisant face à la COVID-19 avec calme et assurance, vous pouvez mieux soutenir les personnes qui vous entourent, car les individus réagissent, en partie, aux comportements et aux attitudes de leurs proches.

Donnez-vous une routine d’un appel par jour à un proche.

Soyez attentifs aux changements significatifs de comportement chez vos proches et demandez l’aide d’un professionnel de la santé au besoin.

 

4. Adressez-vous aux services d’aide

Des lignes d’écoute téléphonique, des groupes de soutien en ligne sont offerts dans votre communauté. Il existe également…

Plus de détails +

La sensibilisation, c’est toute l’année !

 

Nous avons clôturé le mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson ensemble.

Nous vous invitons à propager des ondes positives et à partager des bonnes nouvelles, sans retenue et toute l’année !  ❤️

Pour retrouver toutes les bonnes nouvelles et les inspirations du mois d’Avril, suivez ces liens :

Bonne nouvelle #1  

Bonne nouvelle #2 

Bonne nouvelle #3 

Bonne nouvelle #4 

Pour l’année à venir, nous vous invitons à :
– visiter régulièrement notre site Internet et nos réseaux sociaux
– partager les avancées sur la maladie de Parkinson à vos proches
– oser partager vos témoignages et votre vécu. Ils font du bien!
– participer à nos activités et nos événements
– rester informé sur les avancées en recherche et participer à des essais cliniques
– Faire une différence, en faisant un don!

Si on ne vous connait pas encore chez Parkinson Québec,
on veut vous connaître. Appelez-nous au 1 800 720.1307!

Plus de détails +

Visitez notre >> Centre info Parkinson