Skip to content

Peau et problèmes de sueur

Les personnes vivant avec la maladie de Parkinson peuvent observer des changements dans l’état de leur peau. Ces problèmes peuvent être mineurs, mais chez certains, ils peuvent affecter la qualité de vie.

Il est commun pour les personnes vivant avec la maladie de Parkinson d’avoir une peau huileuse, rouge, irritée et/ou floconneuse. Un changement dans la quantité de sueur peut également survenir. Bien que ces troubles soient rarement dangereux, ils peuvent être source d’inconfort et de gêne.  

Les problèmes les plus communs incluent :

  • Séborrhée
  • Dermatite séborrhéique
  • Sudation excessive
  • Trop peu de sudation
  • Mélanome

La peau possède des glandes qui produisent une substance huileuse, nommée sébum, et qui permet de protéger la peau. Les personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson produisent généralement plus de sébum. Ceci a pour conséquence d’avoir la peau, surtout le visage et le cuir chevelu, plus grasse.

Cette condition se nomme séborrhée. Il n’y a rien de dangereux à avoir la peau grasse, mais cela peut être déplaisant. Utilisez du savon doux et évitez ceux contenant de l’huile. Évitez aussi les produits cosmétiques contenant de l’alcool ou qui sont susceptibles d’irriter votre peau.

Certains endroits de la peau contiennent beaucoup de glandes sébacées. Ces glandes peuvent devenir irritées, rouges et provoquer une sensation de démangeaison. La peau peut alors peler ou s’écailler et des croûtes peuvent apparaître. Le cuir chevelu, le visage, les oreilles et la poitrine sont les zones les plus souvent affectées.

Cette condition s’appelle une dermatite séborrhéique. C’est une condition très fréquente dans la population générale, mais encore plus fréquence chez les personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson. 

Il n’existe pas de remède à la dermatite séborrhéique. Cependant, certains traitements peuvent vous aider à la contrôler. Discutez-en avec votre médecin. Il vous suggèrera des crèmes et savons adaptés à votre situation. Évitez tous les produits pouvant irriter votre peau.

La maladie de Parkinson entraîne une dégénérescence des neurones dans la partie du cerveau qui contrôle la sudation. Ceci entraîne une transpiration excessive (hyperhidrose) particulièrement marquée quand l’effet de la lévodopa diminue (période OFF).

Vous pouvez diminuer votre transpiration en :

  • Diminuant votre consommation d’aliments et de boissons causant de la transpiration (ex. aliments épicés, alcool, caféine, etc.)
  • Utilisant un antisudorifique, et non pas un déodorant. Ce dernier ne fait que réduire l’odeur.  
  • Portant des vêtements plus amples et faits de matériel synthétique, ils respirent mieux.

Certaines personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson ne transpirent plus assez. Cette condition se nomme hypohidrose. Il s’agit habituellement d’un effet secondaire de certains médicaments, comme les anticholinergiques. L’hyperhidrose peut affecter tout votre corps, ou seulement certaines parties.

La sudation est un processus normal et nécessaire pour réguler votre température. Une transpiration insuffisante pourrait vous mettre à risque de coup de chaleur. Lorsqu’il fait très chaud, restez dans des endroits climatisés et buvez beaucoup d’eau.

Les personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson ont un risque accru de développer un mélanome, un type de cancer de la peau.

Le mélanome est toutefois un cancer relativement peu commun, même chez les personnes vivant avec la maladie de Parkinson. De plus, il se traite bien s’il est diagnostiqué tôt. C’est pourquoi il est important de se concentrer sur la prévention, le dépistage et la détection précoce.

Vous êtes plus à risque de développer un mélanome :

  • Avec le vieillissement;
  • Si vous êtes de sexe masculin;
  • Si vous avez un historique familial de mélanome;
  • Si vous avez la peau et les yeux clairs, ou si vous avez des taches de rousseur;
  • Si vous vous exposé aux rayons UV, du soleil et salles de bronzage.

Vous pouvez réduire votre risque de mélanome en :

  • Minimisant votre exposition au soleil, surtout autour de midi;
  • Portant des vêtements qui protègent des UV;
  • Mettant de la crème solaire lorsque vous sortez, d’un SPF d’au moins 30;
  • Rencontrant un dermatologue annuellement.

Témoignages

Articles recommandés

Avec l’entrée en vigueur de la réforme du régime de santé et sécurité au travail, le mercredi 6 octobre 2021, le gouvernement du Québec reconnaît formellement le lien entre les pesticides et la maladie de Parkinson. […]
Marie-Josée Couture, une résidente de l’Estrie, est la première gagnante de la loterie caritative de Loto Québec, Loto o suivant. […]
Découvrez les 3 témoignages inspirants de proches aidant(e)s: Lucille Lavoie, Mario Lalancette et Ginette Emond. […]

Faites un don

Envie de tendre la main aux Québécois touchés par la maladie de Parkinson ?
Faites un don à notre organisme sans plus tarder.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.