Parkinson, Recherche

Le Neuro crée une carte de progression de la maladie de Parkinson

17 mai 2016

Une équipe du Neuro a conçu une « carte » générique qui montre la progression de la maladie de Parkinson dans le cerveau. Les chercheurs ont comparé les données d’IRM et cliniques de 230 personnes qui en sont aux premiers stades de la maladie à des données concernant des sujets sains du même âge. La comparaison a fait ressortir les régions du cerveau atteintes d’atrophie précoce. Par le passé, les études étaient peu concluantes, car elles reposaient sur des populations trop restreintes, précise le Dr Alain Dagher, neurologue au Neuro et auteur principal de l’étude parue dans eLIFE Journal.

« L’évolution de l’atrophie est compatible avec un processus pathologique qui progresse par les réseaux du cerveau. Ce processus n’a jamais été montré chez des sujets humains. Cela corroborerait l’hypothèse voulant que la maladie de Parkinson soit causée par un “agent toxique” qui se propage de cellule cérébrale en cellule cérébrale », dit-il.

L’agent toxique pourrait être une protéine qui peut circuler dans les voies neuronales, se reproduire et infecter des cellules voisines. Comprendre ce processus permettrait de mettre au point des médicaments pour cibler la protéine coupable afin de ralentir sa progression ou y mettre un terme.

L’étude du Neuro a eu recours à des résultats d’imagerie et à des données accessibles par la PPMI (Parkinson’s Progression Markers Initiative). Cette initiative est menée par un réseau mondial d’établissements de soins cliniques pour identifier des marqueurs de la progression de la maladie de Parkinson. Consulter www.ppmi-info.org

Les patients atteints de maladie de Parkinson qui ont pris part à l’étude du Neuro seront suivis annuellement pour voir comment et où se développe le Parkinson.

Source: McGill

Visitez notre >> Centre info Parkinson