Actualités, Parkinson

Une nouvelle piste prometteuse pour contrer la maladie de Parkinson

31 mars 2020

Aujourd’hui, de nombreux projets de recherche visent à évaluer l’efficacité de médicaments déjà disponibles pour d’autres maladies, pour traiter la maladie de Parkinson.

Depuis une dizaine d’années, un produit couramment utilisé pour traiter les calculs biliaires semble, au moins dans les modèles animaux, très prometteur pour traiter le Parkinson. À tel point que ce produit est maintenant testé chez des humains, avec des effets à priori, intéressants!

Voyons comment il fonctionne et quelles sont les preuves de son efficacité jusqu’à présent.

L’acide ursodeoxycholique (UDCA) est une molécule naturellement présente dans la bile. Il est présentement utilisé pour traiter les calculs biliaires. Cependant, les chercheurs ont montré que l’UCDA a des propriétés qui dépassent de loin sa fonction première.
Cette molécule est également capable de bloquer la mort programmée des cellules et notamment des neurones dopaminergiques. Dans la maladie de Parkinson, la mort de ces neurones s’explique en partie par un dysfonctionnement de la mitochondrie (le poumon des cellules). Une fois que cette partie essentielle de la cellule est endommagée, la cellule déclenche un processus d’autodestruction.

Plus récemment, des études sur des cellules de personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson ont montré que l’UDCA permettait de « sauver » la mitochondrie et donc, évitait leur mort.

Cette nouvelle a conduit à l’étude, aux États-Unis (Minnesota), de cette molécule, directement chez des personnes qui vivent avec la maladie. Le mois dernier, les résultats de cette étude ont été publiés. Les chercheurs ont montré que cette molécule est sécuritaire et bien tolérée par les patients. D’autre part, ils suggèrent, grâce à des évaluations cliniques et des techniques d’imagerie du cerveau, que l’UDCA a sa place dans l’arsenal des médicaments qui peuvent prévenir la progression de la maladie.

Une étude de phase II, conduite sur un petit nombre de patients, est présentement en cours. Toute la communauté Parkinson est impatiente de voir se concrétiser les résultats de ces recherches.

Visitez notre >> Centre info Parkinson