Qu’est-ce qu’un rêve agité?

Qu’est-ce qu’un rêve agité?

Les rêves agités sont un trouble du comportement en sommeil paradoxal pendant lesquels des comportements inhabituels, voire dangereux, se produisent.

Toutes les personnes peuvent avoir des phases de rêve agités. Cependant, cette condition est plus fréquente chez les hommes de plus de 50 ans. On estime que plus de 3% des adultes âgés de 40 ans et plus ont des troubles comportementaux en sommeil paradoxal. Cependant, chez les personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson, cette proportion peut atteindre 50%.

Cet article explore la nature des rêves agités, leurs symptômes, comment ils sont diagnostiqués et traités, ainsi que leurs causes possibles.

Le sommeil est composé de plusieurs phases pendant lesquelles le cerveau a un niveau d’activité variable.

Pendant les phases d’endormissement, de sommeil léger et profond, le cerveau émet des ondes lentes. Ce sont des phases de repos pendant lesquelles le tonus musculaire est toujours présent.

À peu près 90 minutes après l’endormissement, nous entrons dans une phase de sommeil paradoxal pendant laquelle nous rêvons. Pendant cette phase, la respiration et le rythme cardiaque s’accélèrent et les yeux se mettent à bouger rapidement. C’est pour cette raison que ce stade est aussi appelé le sommeil avec mouvements oculaires rapides ou sommeil REM (pour Rapid Eye Movement). Ce stade survient de façon cyclique pendant toute la nuit en alternance avec le sommeil non paradoxal toutes les 80 à 100 minutes environ. Il survient 4 ou 5 fois dans une nuit de 8 à 9 heures.

Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau inhibe le système moteur, ce qui rend le dormeur complètement immobile. Ainsi, lorsque la plupart des gens font des rêves dans lesquels ils se voient actifs, leur corps reste immobile.  Cependant, le dormeur qui fait des rêves agités déploiera de l’énergie physique durant son rêve.  Au lieu de rêver impassiblement pendant que son corps est immobile, il aura des rêves caractérisés par des cris, des rires, des mouvements du corps, des déplacements dans le lit, des coups…comme s’il « vivait » son rêve.

Le risque de mouvements ou de comportements violents est d’autant plus grand que le dormeur rêve de situations effrayantes ou agressives. Lorsque la personne se réveille, elle peut se rappeler de ses rêves mais ne souviendra pas des actions physiques et verbales commises.

Une personne qui fait des rêves agités peut présenter ces différents types de comportement :
• Parler
• Crier
• Hurler
• Devenir violent physiquement
• Donner des coups de poing et de pied
• Sacrer
• Faire du somnambulisme

Les causes exactes des rêves agités sont encore inconnues. Pendant longtemps, le trouble du comportement en sommeil paradoxal a été considéré comme un problème affectant uniquement le sommeil sans perturbation significative des activités de la vie.

Des études récentes suggèrent que la prise de certains médicaments, tels que les antidépresseurs, ou la prise ou le sevrage de drogues ou d’alcool peuvent favoriser l’apparition des rêves agités. L’exposition à des pesticides, la vie sur une ferme et les traumatismes crâniens sont également des facteurs qui pourraient contribuer à la manifestation de ce trouble.

Depuis les années 1990, plusieurs études tendent à révéler que ce trouble représente un signe précurseur de maladies neurologiques, dont la maladie de Parkinson. En effet, les personnes atteintes de trouble du comportement du sommeil paradoxal présentent un risque supérieur à la moyenne de voir s’installer une affection neurodégénérative. Près de 38% des personnes qui font des rêves agités vont développer des maladies neurologiques, telles que la maladie de Parkinson, la démence à corps de Lewy, ou une atrophie multisystémique.

Les rêves agités sont bien plus qu’un problème de sommeil et le suivi à long terme des patients atteints permettra peut-être de mieux comprendre les facteurs prédisposant à certaines maladies neurodégénératives ou d’en identifier de meilleurs traitements.

Pour établir un diagnostic précis, les personnes qui font des rêves agités doivent aller passer des tests pendant toute une nuit dans un centre spécialisé dans l’étude du sommeil.

Pendant la nuit, l’équipe médicale surveille le niveau d’activité de la respiration, du cerveau, et des mouvements. Grâce à ces tests, ils peuvent comprendre pourquoi le tonus musculaire n’est pas inhibé pendant cette période et éliminer d’autres causes de troubles du sommeil.

Le traitement des rêves agités inclut souvent la prise additionnelle de médication et une modification des habitudes de sommeil.

Médicaments utilisés

Un bon nombre de médicaments ont une efficacité démontrée dans la gestion du trouble du sommeil paradoxal. Les benzodiazépines à faible dose suppriment l’activité musculaire et relaxent le corps pendant le sommeil. Cette classe de médicament présente malheureusement l’inconvénient de créer de la dépendance et peut être contre indiquée chez les patients qui ont des troubles posturaux ou font de l’apnée du sommeil.

Changement des habitudes de vie

Les stratégies suivantes pourraient vous aider à assurer votre sécurité et celle de votre partenaire.
• Placer le lit contre le mur ou installer des oreillers pour éviter les chutes
• Considérer l’installation de rails de sécurité sur le lit
• Placer les objets coupants et les meubles à distance du lit
• Éloigner le lit des fenêtres
• Faire chambre à part si le trouble du sommeil paradoxal devient trop incommodant

Une discussion avec un ergothérapeute peut apporter plusieurs solutions concrètes afin de sécuriser l’environnement du lit et prévenir des blessures.

Les mouvements et les comportements impliqués dans le trouble du sommeil paradoxal peuvent devenir de plus en plus violents avec le temps. Le traitement de cette condition est donc important pour prévenir les blessures.

Lors de votre rencontre avec les membres de votre équipe médicale, vous devez leur faire part de de vos observations quant au déroulement de vos épisodes de sommeil. L’utilisation d’un journal de sommeil durant quelques semaines pourrait vous aider à comptabiliser la fréquence des épisodes et ainsi, aider votre médecin à mieux comprendre vos difficultés.

Les rêves agités dans le contexte de la maladie de Parkinson sont un problème reconnu par la communauté scientifique. N’hésitez pas à en parler à votre équipe de professionnels afin que le sommeil demeure une activité agréable et sécuritaire!

Visitez notre >> Centre info Parkinson

Simple Share Buttons