fbpx Skip to content

Les causes

Les causes exactes de la maladie de Parkinson sont inconnues. Dans les dernières années, les chercheurs ont montré que le développement de la maladie ne pouvait être associé qu’à un seul facteur. La génétique, l’environnement, le vieillissement, ainsi que d’autres facteurs, interagissent ensemble pour causer la maladie de Parkinson.
La perte des neurones dopaminergiques est le résultat d’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. La baisse du niveau de dopamine qui en résulte entraîne un mauvais fonctionnement de la partie du cerveau qui contrôle le mouvement, causant l’apparition des symptômes de la maladie de Parkinson. L’ignorance des causes exactes de la maladie peut alourdir le processus d’acceptation de la maladie pour certaines personnes diagnostiquées et leurs proches. Des chercheurs au Québec et à travers le monde travaillent sans relâche pour mieux comprendre la maladie de Parkinson et trouver des traitements qui permettraient de la guérir.

Les gènes sont comme un livre d’instructions. Ils codent pour la synthèse de molécules constitutives du corps. Une modification dans ces instructions peut induire des impacts plus ou moins importants, et potentiellement entraîner des maladies. 

Certaines de ces modifications, ou mutations, ont été identifiées chez les personnes qui vivent avec la maladie de Parkinson. Elles augmentent le risque de développer la maladie mais sont peu fréquentes.

De plus, ces mutations n’entraînent pas systématiquement le développement de la maladie.

La maladie de Parkinson n’est pas du tout contagieuse. Il n’y a aucun risque que vous puissiez transmettre la maladie aux personnes avec qui vous êtes en contact au quotidien.

Les maladies héréditaires sont des maladies qui se transmettent des parents à leurs enfants. Les cas de maladie familiale sont très rares (moins de 2 %). L’immense majorité des cas de Parkinson ne sont pas transmissibles. 

Si vous avez la maladie de Parkinson, vos enfants ne présentent qu’un très faible risque de développer la maladie. De la même manière, si votre frère ou votre soeur vit avec la maladie, votre risque n’est pas plus élevé. Par contre, si plusieurs personnes de votre famille ont la maladie, il est possible que votre risque soit augmenté.

L’exposition à certains facteurs environnementaux ou à certaines toxines est susceptible de contribuer au développement de la maladie de Parkinson. 

Les principaux facteurs environnementaux impliqués dans la maladie de Parkinson sont :

  • certains pesticides
  • le manganèse;
  • le monoxyde de carbone;
  • le sulfure de carbone ;
  • certains métaux lourds.

L’exposition à ces facteurs est souvent professionnelle, comme les pesticides dans le cas des agriculteurs.

Plusieurs autres facteurs contribuent au développement de la maladie de Parkinson :
  • Age: La maladie de Parkinson affecte principalement les personnes de 60 ans et plus. Le risque de développer la maladie augmente au fil des années.
  • Population: La maladie de Parkinson est plus fréquente chez les personnes à la peau blanche.
  • Sexe: Plus d’hommes que de femmes ont la maladie de Parkinson.
  • Emploi: Certains types de professionnels, comme les agriculteurs ou les employés dans des usines, peuvent être plus exposés à certains produits chimiques ou toxines qui augmentent le risque de développer la maladie de Parkinson.
  • Blessures sérieuses à la tête: Différents types de blessures graves à la tête et au cerveau, comme les commotions cérébrales, augmentent le risque de développer la maladie.
  • Localisation: Le nombre de personnes vivant avec la maladie dans des zones rurales est plus important, ce qui semble lié à l’exposition aux pesticides agricoles.

Témoignages

Articles recommandés

Les symptômes de la maladie de Parkinson apparaissent plus lentement chez certaines personnes, pourquoi? Rejoignez-nous lors de cette conférence avec le Dre Laurie K Mischley, Professeure adjointe en recherche clinique à l’Université Bastyr.  […]
Départ de Nicole Charpentier de Parkinson Québec – Daniel Lapointe prend la direction par intérim de l’organisme. […]
Un beau témoignage de Josée sur comment aller de l’avant lorsque l’on reçoit le diagnostic de la maladie de Parkinson. […]

Faites un don

Envie de tendre la main aux Québécois touchés par la maladie de Parkinson ?
Faites un don à notre organisme sans plus tarder.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.