fbpx Skip to content

Our Investments in Research

In 20 years, Parkinson Québec has invested close to $2 058 565  in Parkinson’s disease research. These investments helped improved diagnosis techniques and find new treatments.

Close to one in 40 people will develop Parkinson’s disease in their lifetime. The impact of this disease will directly affect the lives of at least three of their loved ones and their relationships with society as a whole.  

Quebec researchers are among the most internationally renowned in the field of Parkinson’s disease. Their work aims to better understand the disease and help eliminate it.

In the hopes of seeing a day where the disease no longer exists Parkinson Québec regularly funds research in three main areas: 

  • Understanding the fundamental mechanisms of the disease and finding new therapeutic options
  • Improving the quality of life of people with the disease and their loved ones
  • Training the future generation of Quebec researchers

Your donations are at the heart of every medical innovation. We always make sure that these are allocated to the most promising projects.

Si vous êtes inquiet, consultez votre médecin généraliste. Il saura vous accompagner et vous référer vers des spécialistes appropriés.

Le diagnostic de la maladie de Parkinson repose sur la description des symptômes que vous allez donner à votre médecin et à son examen neurologique. Il n’existe aucun test sanguin ou examen radiologique pour établir le diagnostic.

Les premiers symptômes de la maladie ne sont pas spécifiques. Pris un à un, ils ne permettent pas de statuer sur la maladie. Par contre, c’est le portrait général des symptômes qui va aiguiller votre médecin.

Si votre médecin présume que vous avez la maladie de Parkinson, il vous mettra sur une liste d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un neurologue. Dépendamment de la disponibilité des ressources dans votre région, vous devriez obtenir un rendez-vous dans les 6 mois. Si vous avez chuté lors des dernières semaines, précisez-le au médecin. Ceci pourrait réduire votre temps d’attente.

Tenez un journal de vos symptômes et amenez-le à votre rendez-vous. Cela vous aidera à décrire les changements que vous avez observés.

  • Quelles sont vos préoccupations?
  • Quels médicaments prenez-vous?
  • Quels changements avez-vous observés?
  • Est-ce qu’il y a des situations qui aggravent vos symptômes?
  • Est-ce que vos activités quotidiennes sont affectées? Lesquelles?
  • Est-ce que vous avez de la difficulté à sentir certaines odeurs?
  • Avez-vous de la difficulté à dormir?
  • Avez-vous remarqué des changements à votre mémoire ou humeur?

Faites-vous accompagner lors de votre rendez-vous. Non seulement, votre proche pourra apporter des éléments importants lors de la rencontre, mais pourra également vous soutenir dans le processus d’acceptation du diagnostic.

Les médecins qui traitent la maladie de Parkinson sont les neurologues. Certains d’entre eux sont spécialisés et travaillent dans une clinique des troubles du mouvement.
Dans ces cliniques, des équipes interdisciplinaires composées de professionnels de la santé, tels que des physiothérapeuthes, des orthophonistes, des infirmières spécialisées, pourront vous aider à gérer les symptômes de la maladie au fur et à mesure de leur apparition.

Dans un premier temps, votre neurologue vous questionnera sur votre historique médical et les symptômes que vous avez observés.
Puis, il vous examinera en recherchant les signes communs de la maladie à travers des activités simples telles que :

  • L’écriture
  • La marche
  • La parole
  • Des exercices de dextérité avec vos doigts

Votre neurologue évaluera également vos tremblements, la rigidité de vos membres, la vitesse de vos mouvements et testera votre capacité à maintenir votre équilibre.
Lors de cet examen, votre neurologue cherchera également à exclure d’autres causes possibles à vos symptômes.

En fonction de vos symptômes, votre neurologue peut vous demander de prendre de la lévodopa pendant une période donnée.

La maladie de Parkinson est caractérisée par une déficience de dopamine dans le cerveau et principalement, dans la substance noire.

La prise de lévodopa, un précurseur de la dopamine, permet de renverser les symptômes de la maladie de Parkinson. Une seule dose ne suffit pas. Vous devrez suivre un traitement de plusieurs semaines avec des doses de plus en plus élevées jusqu’à l’obtention d’un résultat qui confirmera votre diagnostic.

Ce test, lorsqu’il est négatif, permet également d’invalider la piste d’autres maladies apparentées à la maladie de Parkinson

Les examens d’imagerie ne permettent pas de confirmer le diagnostic de maladie de Parkinson. Par contre, ils permettent d’exclure ou d’investiguer d’autres causes possibles aux symptômes observés.
La technique la plus utilisée permet de visualiser l’intégrité du système dopaminergique en injectant, par voie intraveineuse, un produit radioactif (DaTScan) qui se lie aux neurones dopaminergiques. Chez les personnes atteintes, ces neurones sont moins nombreux, ce qui apparaît alors lors de l’évaluation. Cette technique permet principalement de distinguer la maladie de Parkinson du tremblement essentiel.

Environ 25% des personnes qui reçoivent un diagnostic de maladie de Parkinson n’ont pas cette maladie. Si votre diagnostic a été fait par votre médecin général, il est important de consulter un neurologue.
Si c’est un neurologue généraliste qui a fait le diagnostic, vous pourriez être intéressé à rencontrer un neurologue spécialiste des troubles du mouvement. Comme ils ont suivi une formation pour diagnostiquer et traiter spécifiquement les troubles du mouvement, ils sont davantage outillés pour distinguer la maladie de Parkinson, d’autres maladies apparentées ayant des symptômes similaires.

L’annonce du diagnostic entraîne des réactions émotionnelles fortes tant pour la personne atteinte que pour son entourage.

Cette information va changer votre vie, mais vous avez le pouvoir d’agir sur la maladie grâce aux traitements disponibles, à l’exercice et à votre réseau social.

Votre famille et vos proches seront plus ou moins impactés par ce diagnostic. Discutez-en avec eux pour découvrir les ressources de solidarité et de soutien qui sont autour de vous. Vous n’êtes pas seul.
Parkinson Québec a mis en place un service d’information et de soutien téléphonique pour vous aider.

Vous pouvez appeler notre ligne de soutien : 1 800 720-1307

Vous pouvez également rejoindre des groupes d’entraide et de soutien près de chez vous pour partager l’expérience d’autres.

Témoignages

Recommended articles

Why do some people experience slower onset of Parkinson’s disease symptoms? Join us in this conference with Dr Laurie K Mischley, Assistant Professor of Clinical Research at Bastyr University.  […]
We wish to announce the departure of Nicole Charpentier, who, despite her commitment to Parkinson Quebec after more than 10 years with the organization, has left her position as Executive Director.  […]
A beautiful testimony from Josée on how to move forward when diagnosed with Parkinson’s disease. […]

Make a donation

Want to reach out to people in Quebec affected by Parkinson’s disease?
Make a donation to our organization today.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.