Actualités, Infolettre, Parkinson

Nouvelle présidence, nouveaux défis chez Parkinson Québec

5 octobre 2020

Le 24 septembre 2020, Stéphanie Proulx, associée chez Raymond Chabot Grant Thornton, a été élue par ses pairs comme nouvelle présidente de Parkinson Québec. Elle siégeait déjà au conseil d’administration de Parkinson Québec depuis quelques années. Comptant 23 années d’expérience en certification et une expertise pointue avec les communautés autochtones, elle s’est engagée à travailler pour la pérennisation des acquis de Parkinson Québec et à relever de nouveaux défis.

Elle succède à Paul F. Dupré qui a assuré la présidence de Parkinson Québec au cours des années 2018, 2019 et 2020. Monsieur Dupré a contribué favorablement à l’essor de Parkinson Québec en s’impliquant activement dans plusieurs dossiers, notamment mais non exclusivement dans celui de l’évènement Instants Magiques et des représentations gouvernementales.

Chez Parkinson Québec, nous avons à cœur de vous faire découvrir toutes les personnes qui participent à la mission de l’organisme. Voici donc un portrait de Stéphanie Proulx.

 

Qui est Stéphanie Proulx?

« Je suis une femme dynamique, équilibrée qui aime relever des défis. Au-delà de mon expertise pointue dans le domaine de la certification en tant qu’associée de la firme Raymond Chabot Grant Thornton et de la rigueur avec laquelle je gère mes équipes, je pense être une femme ouverte attirée par la diversité.

Au sein de la firme, j’ai une expertise pointue dirigée vers les communautés autochtones. Cela me permet d‘allier les deux facettes de ma personnalité : la rigueur qui va de pair avec mon métier et la pluralité par le biais d’une ouverture vers les autres communautés. »

 Femme engagée et travaillante, Stéphanie promet de s’impliquer et d’investir temps et énergie afin d’aider Parkinson Québec à poursuivre sa mission.

Pourquoi Parkinson Québec?

« Il y a 7 ans alors que je me sentais parfaitement à l’aise dans toutes les sphères de ma vie, j’ai senti le besoin de m’engager auprès d’une cause. Je souhaitais faire la différence en apportant mon expertise auprès d’un organisme avec qui je partagerais les mêmes valeurs.


C’est après ma rencontre avec André Lemelin, président de Parkinson Québec à cette époque, que je me suis laissée emporter par le dynamisme, l’authenticité et l’engagement de de dernier.

S’engager pour une cause, ce n’est pas juste, donner son avis ou travailler quelques heures sur un dossier, c’est se donner corps et âme, afin de soutenir une cause qui nous touche afin de faire avancer les choses. Lorsque je m’engage, je ne le fais pas à moitié.

 Parkinson Québec est le SEUL organisme auprès duquel je donne mon temps. »

Quelle est ta vision de Parkinson Québec?

« Depuis les dernières années, j’ai noté une belle évolution des équipes. Tout le monde est beaucoup plus rigoureux, et les différents services sont composés de professionnels dotés d’expertises pointues qui nous permettent d’être en constante évolution, et ce, à tous les niveaux.

Sur le plan stratégique, rien n’est laissé au hasard. Tout est analysé méthodiquement avec une grande rigueur. Nous savons où nous allons et toute l’équipe a une vision stratégique sur le long terme. »

Qu’est-ce qui a motivé ton choix à te présenter à la présidence de Parkinson Québec et quelle vision as-tu du CA?

« Je suis présente depuis déjà de nombreuses années au sein du conseil d’administration. J’ai donc pu voir l’évolution positive et les avancées de l’organisme, qui selon moi va toujours plus loin et est vraiment orienté vers une solution, peu importe les défis et tempêtes qu’il doit affronter.

Je fais dorénavant partie de ceux qui ont le plus d’expérience et prendre la présidence de Parkinson Québec était une suite logique à mon parcours. »

 

« Je suis de ceux qui voient en la vie, une succession de défis et de challenges qui font avancer les choses.

Le CA a beaucoup évolué ces dernières années et je vois cela d’un bon œil. La diversité qui compose les membres du CA est une source de créativité, d’échanges et cela va nous ouvrir de nouvelles portes, de nouvelles manières de penser. Parkinson Québec va pouvoir confirmer son profil d’organisme avant-gardiste pour tous les services novateurs qui ont été mis en place toutes ces dernières années et qui se révèlent être une vraie réussite. »

Quels sont les défis que tu aimerais relever (quelles sont tes priorités)?

« Parkinson Québec a de nombreux défis à relever et j’en suis pleinement consciente. Les actions quotidiennes de l’organisme contribuent à faire naître, à cultiver et à faire grandir l’espoir d’une vie plus sereine aux personnes touchées par la maladie de Parkinson.

Ces actions interviennent par le biais de l‘éducation, le soutien, la recherche et la défense des droits. »

Au niveau du conseil d’administration, je vois 4 enjeux majeurs :

  • Harmoniser et unir les forces de tous ceux qui interviennent pour la cause, sur l’ensemble du territoire québécois;
  • Consolider la planification stratégique de Parkinson Québec et sa touche singulière qui fait pleinement la différence;
  • Réfléchir pour repenser les événements majeurs, sources de revenus majeurs pour Parkinson Québec;
  • Repenser l’organisation de l’espace de travail pour les prochains mois/années. La pandémie a bouleversé nos habitudes de travail. Il est nécessaire de repenser notre manière de travailler pour optimiser et permettre à ce tournant d’être décisif et positif pour les équipes. »

Quelle serait ta plus grande fierté?

« Actuellement, le Québec compte plus de 100 000 personnes touchées directement ou indirectement par la maladie de Parkinson. Chacune d’elle nage dans un quotidien parsemé d’enjeux et de questionnements. Ma plus grande fierté serait de rejoindre TOUTE la communauté Parkinsonienne.

« Les gens ont besoin de Parkinson Québec, de notre soutien, de notre appui afin de vivre une vie plus sereine. »

Le mot de Nicole Charpentier, Directrice de Parkinson Québec (en réaction à l’élection de Stéphanie):

« C’est un privilège de collaborer étroitement avec Stéphanie Proulx, une personne « entière » et intègre, qui au cours des sept dernières années, a su insuffler une impulsion de progrès aux actions de Parkinson Québec. Stéphanie s’implique avant tout pour mieux desservir les personnes vivant avec la maladie de Parkinson, et sait rassembler et mobiliser les gens autour de la mission de notre organisme. »

Nicole Charpentier – Directrice générale de Parkinson Québec

Stéphanie Proulx

« Je suis fière de m’être engagée auprès de Parkinson Québec et je m’engage à faire de mon mieux pour que l’organisme poursuive sa mission. »

Visitez notre >> Centre info Parkinson