Événements, Parkinson

Courir un 5K avec Parkinson Québec

18 mars 2019

Vous prenez le départ du 5 K pour Parkinson Québec lors du Défi caritatif Banque Scotia ? Vous avez besoin de conseils pour vous préparer à ce grand défi ?

Parkinson Québec vous dévoile ses 5 conseils pour aborder cette expérience en toute quiétude.

 

  1. Partir du bon pied

Débuter la course à pied sans avoir le bon équipement vous empêchera à coup sûr de profiter pleinement de votre course en plus d’augmenter les risques de blessures. Alors même si cela semble évident, vos souliers de course doivent avant toute chose être confortables.

Pour bien les choisir, tenez compte du type de chemin que vous pratiquerez, de votre fréquence d’entraînement, mais aussi de votre morphologie. Vos orteils ne doivent donc pas être à l’étroit! Si vous avez le pied large, sachez que certains fabricants offrent des souliers adaptés à la forme de votre pied. Assurez-vous enfin que vos souliers soient pourvus à la fois d’une semelle intérieure matelassée, d’une semelle extérieure adhérente et également qu’ils laissent s’échapper la chaleur.

 

  1. Démarrer la machine

S’échauffer, c’est réveiller son système musculaire et cardio-vasculaire tout en se préparant mentalement à l’effort à venir. Qu’il s’agisse d’un entraînement ou d’une course, l’échauffement est donc obligatoire! Privilégiez un échauffement d’une vingtaine de minutes en conservant une allure souple. Au besoin, alternez la course avec des périodes de marche. On s’assure enfin d’ajouter quelques mouvements de montées de genoux, de talons-fesses ou encore d’étirements de bras et d’épaules pour terminer son échauffement.

 

  1. Choisir la bonne allure

Si vous débutez ou que vous vous remettez à la course, l’alternance entre périodes de course et de marche semble être une méthode efficace. Au fil des semaines, les temps de marche se feront naturellement moins longs au profit des temps de course. Chaque séance doit être effectuée en aisance respiratoire. Vous êtes essoufflé ? Un seul mot d’ordre : ralentissez le rythme pour retrouver un feeling de course agréable. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter des plans de courses en ligne ou à vous référer à un professionnel.

 

  1. Doser l’effort

Vous manquez de sommeil? Vous êtes débordés au travail? Vos muscles se raidissent à la seule pensée de l’entraînement? C’est le moment d’écouter les signaux que vous envoie votre corps. Apporter les ajustements nécessaires à vos semaines d’entraînement en tenant compte de vos défis quotidiens. Vous pouvez ainsi remplacer vos sorties de course par des activités complémentaires : marche rapide, vélo, natation.

 

  1. Faites-vous plaisir

Rappelez-vous que l’objectif n’est pas de battre un record à chaque sortie. Alors, oubliez le chrono et laissez-vous envahir par cette sensation de bien-être dont vous ne pourrez plus vous passer.

 

Pour vous inscrire au Défi caritatif Banque Scotia pour Parkinson Québec, écrivez-nous! 

 

 

Visitez notre >> Centre info Parkinson

Simple Share Buttons