fbpx Skip to content

Nicolas Carbonneau

Bonjour

Mon père est atteint de la maladie de Parkinson. Je l’admire, il est pour moi une inspiration. Aujourd’hui en vous écrivant, je souhaite lui rendre hommage. Mon père a toujours su trouver des solutions créatives à tout et en tout temps. Il a toujours eu une réflexion jeune.

Et puis la maladie est arrivée, sans prévenir. Un diagnostic de Parkinson donne tout un coup. Pour mon père, cela s’est traduit en défi et en remise en question.

Mon père était un pharmacien talentueux. Avec la maladie, il a perdu graduellement certaines habiletés. Le deuil lié à la vente de son entreprise a été très douloureux à accepter. Il lui a été très difficile de renoncer à ce qu’il aimait.

C’est triste d’être témoin de sa résilience. Mais c’est à la fois beau et toute la famille l’a soutenu face à ces gros changements. Ses petits-enfants, d’ailleurs, ont joué un rôle clé. Je crois que de voir un enfant grandir, rire et danser ne peut que contribuer à apaiser nos cœurs.

Mon père, c’est la colonne vertébrale de notre famille, avec ma mère bien sûr. Alors, il est très important d’entretenir les relations, de se réunir, de le soutenir.

Tout le monde n’a pas cet environnement de soutien, c’est pourquoi je m’investis aux côtés de Parkinson Québec depuis environ 10 ans. Selon moi, Parkinson Québec est le lieu de réconfort et de soutien au Québec pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et leurs proches.

Je m’investis plus particulièrement dans le Défi Vélo depuis sa création, une journée excitante et humaine où je donne le meilleur de moi-même avec les autres participants, pour la cause. Chaque année, je participe pour rendre hommage à mon père et pour faire vivre l’espoir.

Je salue le côté humain de l’événement Défi Vélo. C’est palpitant de voir autant d’énergie et de bonne humeur réunies pour amasser des dons et propulser la cause plus loin! Des visages lumineux et des sourires qui me persuadent de mon impact et me touchent.

J’ai une grande volonté d’aider la communauté Parkinson à travers les évènements, bien entendu, mais également au quotidien, dans mon rôle de pharmacien.

J’ai une sensibilité particulière pour les personnes nouvellement diagnostiquées à la maladie que je croise dans ma pharmacie. Je les réfère souvent à Parkinson Québec, pour m’assurer qu’elles puissent avoir le meilleur accompagne­ment possible pour faire face à la maladie.

J’espère qu’un jour, un remède sera découvert. Cela me tient extrêmement à coeur, pour mon père et pour toutes les personnes vivant avec la maladie. Chacun d’entre nous, qui prenons soin d’un être cher ou qui vivons avec la maladie de Parkinson, peut faire une différence. 

Je vous remercie et vous dis à très vite sur les pistes!

Faites un don

Envie de tendre la main aux Québécois touchés par la maladie de Parkinson ?
Faites un don à notre organisme sans plus tarder.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.